À un moment ou à un autre, on a tous déjà eu l’œil qui saute, sans y faire trop attention car on se dit que ca va s’arranger spontanément. Et bien sûr, ce n’est pas vraiment l’œil qui sort de son orbite : ce ne sont que des épisodes de fasciculations, se manifestant par de brèves contractions involontaires des paupières. Et si on s’intéressait de près à l’œil qui saute ? Découvrez dans la suite de l’article des informations pertinentes.

L’œil qui saute c’est quoi ?

L’œil qui saute est la dénomination populaire d’un tic commun qui se passe au niveau des paupières. Et vous l’avez deviné ce n’est pas vraiment l’œil qui saute ou qui essaie de sortir de son orbite, mais ce sont les paupières qui bougent involontairement à cause d’un spasme. Ce spasme, consistant en une brève contraction musculaire involontaire, peut se manifester aussi bien au niveau de la paupière inférieure que supérieure.

Les petits tremblements au niveau des paupières sont souvent indolores, mais ils peuvent devenir gênants à la longue, d’autant plus qu’on pense que les autres peuvent les voir, mais ce n’est pas toujours le cas : ils ne sont perceptibles que par la personne qui les subit.

En général, le spasme musculaire involontaire, appelé aussi fasciculation, est bénin, il peut disparaitre spontanément comme il est venu. Parfois, les épisodes de fasciculations peuvent se manifester, toujours de manière incontrôlée, pendant des jours, voire des semaines. Alors dans ce cas, il vaut mieux ne pas fermer les yeux sur ces petits problèmes et s’y intéresser de près car ces fasciculations peuvent traduire des carences ou des troubles plus ou moins graves au niveau de l’organisme.

Les causes et les facteurs favorisant l’œil qui saute

L’œil qui saute peut être la manifestation de plusieurs choses.

La fatigue est la première cause de la fasciculation de la paupière. Qu’elle soit due à une activité physique intense ou à un rythme de vie effréné, la fatigue peut causer des spasmes au niveau des paupières.

Il peut aussi s’agir d’yeux secs dus à de longues heures devant les écrans (télé, ordinateur, tablette et Smartphone). À force de fixer l’écran, on oublie de cligner des yeux, alors que les paupières doivent normalement s’ouvrir et se fermer environ 28 800 fois lorsqu’on est éveillé.

Le manque de sommeil et le stress peuvent conduire aussi au tressautement de la paupière. Mais le plus souvent, c’est la carence en magnésium qui est à l’origine des fasciculations des paupières.

Dans de très rares cas, notamment quand les tremblements des paupières surviennent trop souvent, ils peuvent signaler un début de crises de spasmophile. L’œil qui saute peut aussi annoncer la présence de maladies neurologiques comme la sclérose en plaques, la maladie de Charcot, le syndrome de Gilles de la Tourette ou encore la maladie de Lyme. Alors pensez à consulter un médecin lorsque les tremblement des paupières persistent pendant des jours et deviennent trop gênants, avec de fréquents épisodes dans la journée.

La consommation de boissons excitantes comme le café, l’alcool ou le tabac est un des facteurs aggravants de l’œil qui saute.

Quel traitement en cas de fasciculations des paupières ?

Comme la fatigue, le manque de sommeil et la carence en magnésium sont les premières causes de l’œil qui saute, la première chose à faire est le repos.

En cas de fatigue extrême, accordez-vous suffisamment de repos ainsi que des heures de sommeil : cela permettrait aussi à vos yeux de se reposer.

Rappelez-vous que le stress est la source de plusieurs maladies dont la carence en magnésium. Alors en plus de lâcher prise pour pouvoir se reposer suffisamment, pensez aussi à revoir votre alimentation. Favorisez les aliments riches en magnésium tels que les légumes verts, céréales complètes, oléagineux, légumineuses, certaines eaux minérales ainsi que le chocolat noir qui renferme de grandes quantités de magnésium.

Si les tremblements des paumières sont dus à des maladies, consultez un médecin qui sera en mesure de vous indiquer les traitements adéquats.

Prévenir l’œil qui saute : que faire ?

Il est possible de prévenir l’œil qui saute. La prévention consiste essentiellement à éviter les nombreuses causes qui favorisent le tressautement des paupières.
• un bon sommeil : il permet de remédier à la fatigue et de reposer les yeux pendant des heures,
• un bon repos : ne pas s’adonner aux exercices physiques qui sollicitent trop l’organisme et prendre le temps de se reposer suffisamment,
• se ressourcer pour pouvoir lâcher prise et ne pas donner de l’emprise au stress,
• revoir son alimentation et favoriser les aliments riches en oligoéléments notamment le magnésium,
• éviter les yeux secs, en limitant les heures passées devant l’écran et si possible porter des lunettes pour ordinateur
• réduire la consommation de tabac, d’alcool, de café et de thé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here